Bonjour, et bienvenue dans La Griotte Vagabonde, le podcast qui vous fait vagabonder dans l’histoire de l’Afrique et ses diasporas.

Je m’appelle Isis, je suis une Caribéenne tombée amoureuse de l’Afrique de l’Ouest ; je suis aussi apprentie chercheuse en histoire, à l’Ecole des hautes Etudes en sciences Sociales ; et je suis, surtout, une éternelle amoureuse de la connaissance et des arts. Si vous le permettez, le temps de cette émission, je serai votre Griotte. A l’instar de cette corporation ancestrale de l’Empire Mandingue, qui depuis des siècles, conte l’histoire au rythme de la kora et du balafon, c’est à un double voyage que je vous invite : un voyage éducatif d’une part, avec la découverte de pans méconnus de la riche et longue histoire commune qui lie l’Afrique aux sociétés afrodescendantes des Amériques et de la Caraïbe ;  un voyage poétique d’autre part, avec, en fin d’émission, une incursion dans le monde sensible d’un ou d’une artiste, préférentiellement femme, afrodescendante ou extraeuropéenne, et qui explore, dans ses créations, les questions d’identité, de féminité, de spiritualité, de transmission et de mémoire.

La griotte Vagabonde, c’est une expérience audio immersive : l’histoire vous est littéralement contée, sous un format accessible et poétique, mais qui ne sacrifie pas pour autant la précision scientifique.

Née et élevée en Martinique, j’ai eu la chance de vivre à Paris, à Dakar, à New York et à Londres, où j’ai découvert et cotôyé d’autres communautés afro-descendantes.  Si mes pérégrinations afrodiasporiques m’ont appris quelque chose, c’est que nous avons beaucoup plus en commun que ce que nous soupçonnons. L’Afrique vit en chaque Caribéen, en chaque Afro-Américain ; mais l’inverse est également vrai : La Diaspora vit en chaque Africain, qu’il en soit ou non conscient.

Contrairement à ce que pensent beaucoup d’Africains et d’afro-descendants, notre histoire commune ne s’arrête pas avec le commerce triangulaire. De cette déchirure violente, il y a 4 siècles, ont fleuri de nouvelles Afriques, sur l’autre rive de l’Atlantique : au Brésil, en Martinique, à Haïti, en Guyane, au Suriname, en Colombie, aux Etats-Unis, à Belize et en bien d’autres lieux encore. Ces nouvelles boutures d’Afrique ont à leur tour influencé le continent africain, dans un permanent mouvement circulaire d’échanges humains, matériels, culturels, idéologiques et spirituels. Comme l’a écrit l’historien sénégalais Cheikh Anta Diop:

Seule la vérité est révolutionnaire. La redécouverte du vrai passé des peuples africains doit contribuer non pas à les éloigner les uns des autres, mais à les unir dans la plénitude, à les cimenter, pour les rendre aptes à accomplir ensemble une nouvelle mission historique.

Sur ce, je vous dis, à très bientôt, et au plaisir de voyager avec vous.

Subscribe to
La Griotte Vagabonde

Or subscribe with your favorite app by using the address below